• Isabelle Turbiez a partagé une publication.
     24 juin · 
     

    Merci Serge

    L’image contient peut-être : 1 personne, chien et plein air
    Serge Dunand

    C’était ma chienne…
    Oui, je sais, je pourrais relativiser en me disant que ce n’était qu’un animal, qu’il y a plus grave dans la vie en comparant d’autres évènements, mais c’était ma chienne.
    17 ans passés à mes cotés et moi aux siens. 
    17 ans où chaque jour les joies explosives étaient les mêmes que je rentre plus riche ou plus pauvre, en faisant la gueule ou en étant joyeux, elle s’en foutait. Elle me voyait et cela lui suffisait.
    17 ans ou pas un jour ne passait sans jouer ensemble, sans se coller à moi, sans que son regard ne me lache afin de savoir si on allait sortir au bord de l’eau, courir dans les bois ou tt simplement allez courser les chats du voisinage…
    17 ans sans laisse, 17 ans à ne donner qu’une chose, de l’amour. 17 ans à me faire changer d’avis quand je partais seul et qu’en croisant son regard, je craquais en lui ouvrant la porte de la voiture que je devais ensuite nettoyer.
    17 ans à lui interdire des trucs le matin pour ensuite lui autoriser le soir.
    17 ans à venir se caler chaque matin entre ma femme et moi en prenant soin de dégager les chats au cas ou ceux ci soient venus squatter en douce.
    17 ans à venir me réclamer de la bouffe interdite par sa maitresse mais autorisé par moi et…inversement. 
    17 ans à nous protéger sans quasiment ne mordre jamais personne sauf 1 releveur de compteur et 1 élagueur qui étaient entrés sans sonner sans oublier le bras d’un copain un peu trop casse couille avec elle…
    Ma Tara, tu as eu une belle vie et te voir fatiguée à la fin de celle-ci m’arrachait le cœur.
    Ces derniers jours, je n’ai cessé de te murmurer à l’oreille que ça ira et que nous serons toujours là mais ton regard me faisait bien comprendre que tu n’étais pas dupe que notre histoire prenait fin. 
    Nous avons fait notre dernière balade dans un endroit que tu aimais tant. Je suis sur que quand j’y retournerais, canards, hérons et autres poules d’eau viendront me demander de tes nouvelles tant ils s’étaient habitués à toi et tes innombrables échecs quand tu tentais d’en gauler un.
    T’étais ma chienne. Et même si je pleure de te savoir partie, je ne veux me souvenir que de ces 17 années ou toi, ma chienne, tu m’as rendu heureux.
    Et si, comme le dit celui qu’il t’arrivait d’écouter avec moi « Un jour pourtant je le sais bien, Dieu reconnaitra les chiens ». Sur que ce jour là, en te voyant et en devinant la chienne que tu étais, et surtout, en constatant le maitre qu’il t’a fallu supporter pendant 17 années, il te trouvera une place tranquille peinard où je reviendrais te chercher pour une balade éternelle. 
    Salut ma chienne.


    votre commentaire
  • L’image contient peut-être : une personne ou plus, arbre, ciel, plein air et nature 

     

    Elle se fait attendre

     

    fleur de baobab

     

    fleur de baobab

     

     La fleur du baobab 

     

    Le baobab d'Afrique (Adansonia digitata) est l'arbre le plus caractéristique d'Afrique avec ses branches ressemblant à des racines. La multiplicité de ses usages (alimentaire, médicinale...) en fait l'une des espèces les plus utiles du Sahel.     

              Sur les 8 espèces de baobab dans le monde (Madagascar, Australie, Afrique), seule l'espèce Adansonia digitata est présente en Afrique. Le baobab d'Afrique a un caractère botanique unique dans le genre Adansonia : des fleurs pendantes, au contraire des autres espèces malgaches et australienne à fleurs érigées.

    Les fleurs sont blanches, grandes et pendantes, et se situent à l'extrémité d'un pédoncule de 10 cm à 1 m de long. Elles ont une corolle large de 15 à 20 cm composée de 5 pétales blancs tournés vers le haut. La floraison commence en fin de saison sèche ou juste avant les premières pluies, souvent avec l'apparition des premières feuilles. Les fleurs commencent à s'ouvrir vers la fin de l'après-midi, s'ouvrent complètement en soirée et tombent le lendemain à l'aube. Elles ne durent donc que 12 heures. Les fleurs émettent un parfum aigrelet, soufré, voire putride qui attire en particulier les chauves-souris et vont jouer ainsi le rôle de pollinisateur .


    votre commentaire
  •          

     

               Il y a les amis réels, il y a les amis virtuels, l'empathie que l'on ressent à leur égard est la même . Evelyne a eu le grand malheur de voir mourir son chien .                Chopin, son petit mec, avait la première place en son cœur, voici quelques lignes pour accompagner son deuil  avec toute ma tendresse .

       

                                 Aucun texte alternatif disponible.  

                               

       Chopin, pour Evelyne .



     

    Le grand rouge s'en est allé,

    Son esprit reste à tes côtés,

    Il attend que tu es accepté,

    Que tu le laisse s'envoler .



    Sa mort te blesse, te déchire,

    Ton cœur brisé pour lui soupire,

    Le désespoir est un vampire,

    Qui t'affaiblit et te torture .



    Chopin, dans tes bras à jamais bercé,

    Dans tes yeux à jamais, tatoué,

    Dans ton cœur à jamais, enfoui,

    Dans tes souvenirs, pour la vie ...





                       Maïté CHATADIEU

                               11.04.2018




     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •          

     

               Intriguée par le phénomène récurrent d'un printemps qui tarde à venir j'ai envoyé ma Fée du Logis en reportage au pays des fées . Voici l'info qui vient de me parvenir à l'instant : 

              " Ici Fée du Logis  en direct du Pays des fées, ne vous inquiétez pas humain il semble y avoir eu un malentendu sur la date fixée cette année .

                L'Hiver courroucé accuse le Printemps d'avoir installé les premiers bourgeons trop tôt, pas d'inquiétude une délégation de fée amenée par la Fée Lure qui remplace la Fée Line qui a pris un coup de froid , a entamé les négociations, pour l'instant l'inquiétude règne, laFée Brile s'agite dans tout les sens, la Fée Gnante menace d'aller se coucher, la Fée Lonie semble ravie . L'hiver souffle bise et grêle, mais voici que la Fée Tout s'avance et fait une proposition, la Fée Erie a le sourire ...

                ... Magnifique l'hiver accepte de partir après avoir tiré un dernier feu d'artifice de froid et de neige . Il a signé et promis de se retirer par la suite : " De toute façon je suis épuisé, il était temps que cela s'arrête".

                Très émue la Fée Lure nous a confié avec des larmes dans la voix que c'était sa première négociation réussie depuis cinq siècles et qu'elle ne remercierait jamais assez la Fée Tout.

               Voici pour les infos . A mais attendez la Fée Lée qui vit sur mon épaule me signale que nous avons eu chaud, très chaud ; en privé il semblerait que le surnom de la Fée Lure soit la Fée T'à neuneu, ceci sous le sceau du secret bien sûr, bonne semaine à tous et à toutes .

     

    Aucun texte alternatif disponible.

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique